5 astuces pour se libérer du passé



Avez-vous l'impression que votre passé vous impacte encore aujourd'hui ? Savez-vous que le passé influence notre présent et parfois notre futur ? Comment faire pour évacuer les souffrances du passé et garder les bons souvenirs. Est-on obligé de dire adieu au passé ? Pourquoi ?

Je reçois souvent des personnes qui me parlent de leurs maladies, leurs soucis dans les relations, le comportement des enfants. Rares sont celles qui réalisent que leur passé a une influence forte sur leur vie actuelle et leur avenir si elles ne font pas un travail de " nettoyage ".

Imaginez que votre passé représente des bagages, les souffrances représentent les sacs les plus lourds, les bons souvenirs sont plus légers dans des sacs de couleurs gaies. Les sacs souffrances sont portés sur votre dos, vous courbent de plus en plus avec les années, vous font baisser la tête vers le sol. Vous regardez de moins en moins les autres dans les yeux, la confiance n'est pas là, vous avez souffert et vous n'arrivez pas à vous décharger de ce poids.

Certaines personnes arrivent dans votre vie (des partenaires, des amis) et vous aident un certain temps à partager le poids ou même le porter à votre place. Une expression anglaise dit "un problème partagé est un problème divisé par deux" - vraiment ?

Se décharger des souffrances du passé sur son entourage n'est pas une solution. Parler de son passé à chaque fois que vous rencontrez une nouvelle " oreille " est à éviter à tout prix.

Un jour une patiente est venue me raconter longuement ses souffrances des 15 dernières années. J'ai écouté. On a fait la séance mais je sentais bien qu'elle était dans sa zone de confort avec ses souffrances et ne voulait pas s'en séparer. Etrangement cela lui permettait d'excuser ses échecs. Quelques jours plus tard, elle m'a écrit pour dire qu'elle se sentait pareil. Ceci n'est pas étonnant, les thérapeutes ne font pas des miracles, la responsabilité et une partie du travail viennent de la personne qui consulte.

Ce qu'on doit éviter :

- raconter ses souffrances passées à chaque personne empathique prête à écouter

- en parler tout simplement - vous maintenez ces épreuves en vie, vous entretenez leur existence dans le présent !

- les pousser au fond de votre mémoire (elles sont encore là et resurgiront lorsque vous vous y attendez le moins

- culpabiliser, rester en colère, ou maintenir tout autre émotion négative par rapport au passé

Les 5 astuces pour se libérer du passé

1. Déceler - oui vous savez que vous avez souffert mais quelle émotion négative vos souffrances ont-elles généré ? Sentiment de trahison, abandon, injustice, humiliation, rejet ? Afin de mieux les identifier je vous invite à lire " Les 5 blessures qui empêchent d'être soi-même " de Lise Bourbeau.

Une fois décelé(s), on passe par l'acception et le pardon, surtout de soi-même, d'avoir gardé et nourri ces souffrances aussi longtemps.

2. Éliminer - si vous avez des souvenirs, objets, lettres, journaux intimes, qui vous rappellent l'époque d'événements malheureux, débarrassez-vous-en. Hier, j'ai pu ainsi me libérer des restes du passé en brulant (voir la photo de cet article), 12 années de journaux intimes de mon adolescence. L'adolescence et le début des années de vie actives représentent parfois une période qui remue beaucoup.

3. Visualiser - que vous empaquetez vos souvenirs et les émotions négatives et vous les expédiez très loin en arrière (ou dans l'espace comme a fait un de mes patients, à bord d'une fusée).

4, Détacher - encore une fois par visualisation ou ressenti que ces évènements ou ces personnes ne font plus partie de vous ni de votre vie, comme s'il s'agissait de quelqu'un d'autre. Avant de bruler mes journaux j'ai lu quelques bribes, qui était cette personne qui écrivait, aujourd'hui je me sens si loin d'elle, et oui on évolue et heureusement.

5. Vouloir - tout simplement parce que certaines personnes préfèrent s'accrocher à leur passé, malheureux ou pas, cela leur donne une excuse pour ne pas avancer. Je ne juge pas, chacun est motivé ou pas, capable ou pas, de faire table rase et recommencer leur vie encore et encore. Il est vrai que se lamenter sur son sort n'a jamais donné de bons résultats loin de là, mais on ne peut obliger les autres à tirer un trait sur leur passé.

Prenons l'exemple d'une personne âgée qui à perdu son partenaire. Il arrive souvent que la personne oublie les moments difficiles passés avec cette personne est ne garde que les bons souvenirs, quitte à les exagérer avec le temps.

Vous n'allez pas gronder mamie parce qu'elle vit dans le passé dans sa tête et elle ne dit que du bien de papy qui n'est plus là ? Certaines pathologies comme la démence ou Alzheimer impactent la mémoire, le corps refusant d'accepter la réalité se réfugie dans les souvenirs mélangés, passés, présents, le temps devient flou.

Je ne peux pas assez insister sur l'importance de faire la paix avec son passé, le mettre au repos, faire le deuil, l'enterrer, peu importe l'image que vous donnez. On ne parle, bien entendu, que des souvenirs négatifs. Personne ne suggère que vous oubliez la naissance de vos enfants ou votre premier amour.

Si vous avez des soucis de santé mais vous avez du mal à comprendre comment votre passé peut en partie en être responsable, je vous invite à prendre rendez-vous. Par le biais d'exercices pratiques nous nous occuperons à faire la paix avec votre passé pour améliorer votre présent.

Alison

06 26 75 73 76


 

Madame Alison BELL

Magnétiseuse de coeur, masseuse et auteure 

17 rue Mary Cassat 87100 Limoges​

Tél: 06 26 75 73 76​ (rdv et formations)

Mail : delassa.relaxation@gmail.com

  • Facebook Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Icône sociale YouTube
Ils ont fait confiance à Délassa :
Mercure_hotels_logo.jpg
logo_ok.jpg
logo-espace-familles-300dpi.jpg
petit logo caf.JPG
2018- Macaron Violetto Partenaires.png
2019-macaron partenaires.jpg
logo leclerc.png
Logo_cultura.png
Logo BLE.jpg

© 2017 par Délassa.  Photos profil PhotoByMarie     Siret 438 266 819 00046     Mentions Légales     CGV