L'éveil : provoqué ou accueilli



Introduction: Chris est une personne que je connais depuis peu mais en elle j'ai rencontré une soeur spirituelle et une âme pure. Dévouée à aider les gens à monter dans la lumière selon leur propre liberté, son histoire n'est pas banale et je tenais, avec son accord, à la partager avec vous.

CHRIS : Si l'éveil est bien sûr accessible à tous, j'ai pourtant bien souvent constaté que pour le plus grand nombre d'éveillés c'est suite à de grands chocs. Qu'ils soient physiques, émotionnels et/ou psychiques, ces traumas génèrent ou peuvent générer (selon comment on les vit) une réelle renaissance. En quelque sorte une re-connexion à son propre "moi intérieur". Quoique parfois violent cela peut être un tremplin pour suivre et se rallier à l'essentiel de sa "mission".

C'est ce qui m'est arrivé personnellement, en effet dans mon histoire, suite à un problème neurologique grave (av cerebelleux). A l'aube de mes 28 ans j'ai fermé les yeux à une vie de jeunesse et santé, coma avec aucune chance de survie ni de récupération selon les médecins... Expérience de Mort Imminente (EMI).

Suite à ce long voyage, retour brutal dans un corps abimé, paralysé et traumatisé. Jeune mariée depuis quelques mois, avec la croyance que ce voeu était pour le meilleur et le pire, il me fallait accepter l'inacceptable, mon mari me faisait des adieux car il allait continuer sa vie sans moi car de toute façon il me croyait perdu. Je savais dès lors que je devais me battre seule ou plutôt m'équiper autrement, car si par erreur je m'étais aventurée à écouter les dires médicaux et autres pronostiques des savants en blouses blanches des CHU de France et de Navarre, je n'aurais certainement osé braver les inaccessibles et impossibles.

J'ai appris, à la force de ma propre expérience, bien évidement les sens qui m'aient alors été injectés, que l'on a que les limites que l'on se donne. Et ainsi, l'impossible n'est juste pas possible. Ce voyage brutal et pourtant magnifique a permis d'allumer ma bougie intérieur.

Uniquement baptisée et non catéchisée, je n'ai pas été portée, dès mon plus jeune âge à pratiquer et des connaissances spirituelles. Ainsi je n'ai pu inventer seule le récit que je vous livre dans cet article. C'est avec émotion et joie que partage avec vous cette expérience merveilleuse et enrichissante.

Expérience de Mort Imminente.

Nous sommes en juin 1995, j'arrive de mon travail à midi trente, à peine posée chez moi, j'ai été prise de violents maux de tête avec une horloge intérieure qui me disait d'appeler les secours. Les douleurs violentes étaient accompagnées de sensations de mourir à petit feu. Mon horloge intérieure me laissait présager 3/4 d'heures pour me faire secourir. En effet, à 13h15 je fermais les yeux dans ce qu'on pourrait appeler une descente vers la déchéance physique. Et paradoxalement une montée vers l'invisible.

En effet j'étais clouée au lit, syndrome neurologique avancé, la lumière m'étais insupportable et pourtant à l'heure où je quittais ce monde qui ne m'intéressais pas, j'accédais à une lumière indescriptible. Ce appel vers un ailleurs qui m'a happé et que je ne comprenais pas, balayait petit à petit toutes les peurs et les chaos de ma vie.

Les secours ont fini par arriver (au bout de 2 heures) et pendant le trajet de 10km pour aller à l'hôpital, j'ai fait plusieurs arrêts corporels vitaux. Malgré tout, mon heure n'était pas encore venue. Arrivée enfin aux urgences, selon mes proches, j'ai pourtant stagné inconsciente à attendre dans un couloir pour passer les radios. Puis mes parents hurlant, enfin un médecin s'est avancé pour comprendre et faire bouger les choses, il était tard. Ils m'ont fait passer un examen pour lequel j'étais allergique et réactive (c'était ma seule chance de m'en sortir mais les chances étaient proches de zéro). Mes proches ont été accompagné à la chapelle pour prier et dire leurs adieux.

Ma mère a senti une lueur d'espoir et s'est mise à prier. Une fois l'examen effectué le chirurgien conclus à une opération urgente et le temps de préparation, maman est venue à mon chevet et m'a dit dans l'oreille de me battre car j'étais forte et de garder confiance.

Pour moi dans mes souvenirs, je me suis vue m'élever, j'ai donc vu mon corps gisant dans une pièce blanche, des personnes autour, mes proches, des médicaux. Je me suis introduite dans un personnage style "le chadocq" qui me permettait de sonder les coeurs et mieux comprendre le pourquoi j'étais là.

J'ai "scanné" toutes les personnes présentes dans la pièce, le dernier étant mon récent époux. Ma douleur à la vision de ce qui l'habitait fut horrible. J'aurais eu l'apparence humaine j'en mourrais de chagrin. A ce moment précis, j'ai été éloigné de cet épisode pour me retrouver dans une pièce où je ne comprenais rien, on avait choisi de m'épargner davantage de souffrance.

Dans ce nouveau lieu qui n'avait ni plafond ni sol, je me retrouvais avec une petite table haute, un coeur ouvert en deux sanguinolant avec une pique à cocktail et un soleil au bout. Je ne comprenais absolument rien. Et je me disais pour la énième fois que j'étais folle, j'étais complètement dingue.

Une voix d'homme m'interpelle, je me tourne et il y avait deux chaises occupées par une personne dont je ne voyais pas la tete, habillée d'un tissu en lin et ceinture tressée. A côté il y avait une boule de feu dont les faisceaux luminescents rayonnaient. Cette boule était posée sur une chaise de musée en bois et je me disais que ce n'était pas possible, le bois ne brulait pas. J'étais en plein délire.

Leur message, "j'étais un très bel être et je devais rayonner en me faisant confiance". Projecteurs éteints je me retrouve dans une autre scène complètement étrange. J'étais en plein ciel en train de voler avec des gens que je ne connaissait pas tel un vol de canard au dessus d'un lac et j'étais dans un bien être et amour inconditionnel, une paix inégalée et là tout va très vite.

Je me pose sur le sol, visiblement à l'orée d'une propriété bourgeoise avec un grand portail ouvert. Derrière ce portail je reconnais mes grand-parents décédés tous les deux quinze ans auparavant. Ma grand-mère était vraiment ma seconde maman. Je me jette à leur rencontre, je la serre dans mes bras, je la touche en lui disant "mais tu n'es pas morte, qu'est ce que tu fais là". Elle me réponds, des mots touchants "mais petitou, je suis venue t'accueillir", quelle émotion, quel bonheur, quelle honneur. Il y avait un tel amour inconditionnel indescriptible avec des mots humains, le regard seul suffisait à promulguer toute la bienveillance qui nourrit et qui relève.

Je n'oublierai jamais ce soleil qui réchauffe les os. Les prairies étaient vertes, l'herbe fraiche, les gens s'amusaient, riaient, jouaient, chantaient, tous habillés normalement. Une dame s'était approchée, mon dieu qu'elle était jolie, maquillée environ 75 ans, elle avait une bonté du regard, je me souviens encore de son visage, que je ne pourrais jamais oublier.

Et là, retour à la réalité, ma grand-mère m'informe que je dois repartir. Mais moi je ne voulais absolument pas. Nous avons parlementé, échangé, ils ont usé de tout stratagème pour me renvoyer, prétextant que j'avais une mission à accomplir et qu'on avait besoin de moi en bas. Certainement usée, j'ai fini par accepter de repartir.

Le chemin de retour que j'ai emprunté m'a fait passer près d'un endroit effrayant, je n'ai pourtant vu que la porte sculptée de lunes, soleils et de visages, en métal vert de gris. Je percevais des hurlements, des cris et beaucoup de douleur. J'étais triste pour eux, je voulais aider mais on m'a fait comprendre que ces cris étaient successifs à des choix et à des refus de certaines personnes à demeurer dans un chemin juste et que je pouvais rien faire. Ces personnes étaient libres.

Voila mon expérience, la suite vous la connaissez un peu. Je me suis réintroduite dans un corps tétraplégique dont il fallait attacher la téte et les poignets pendant plusieurs mois, une poupée de chiffon dans un corps d'adulte. Avec une grande force en moi, la lumière m'habitait et rien de m'étais fermé, il suffisait que je veuille en mettant tout mon coeur et mes intentions pour que cela se fasse et cela s'est fait.

La suite de cette histoire sera publiée la semaine prochaine... Alison et Chris

#éveil #renaissance #avcerebelleux #ExpériencedeMortImminente #EMI #pronostiques #bougieintérieur #baptisée #neurologique #inconsciente #adieux #faisceaux #tétraplégique

 

Madame Alison BELL

Magnétiseuse de coeur, masseuse et auteure 

17 rue Mary Cassat 87100 Limoges​

Tél: 06 26 75 73 76​ (rdv et formations)

Mail : delassa.relaxation@gmail.com

  • Facebook Social Icon
  • Icône social Instagram
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Icône sociale YouTube
Ils ont fait confiance à Délassa :
Mercure_hotels_logo.jpg
logo_ok.jpg
logo-espace-familles-300dpi.jpg
petit logo caf.JPG
2018- Macaron Violetto Partenaires.png
2019-macaron partenaires.jpg
logo leclerc.png
Logo_cultura.png
Logo BLE.jpg

© 2017 par Délassa.  Photos profil PhotoByMarie     Siret 438 266 819 00046     Mentions Légales     CGV